Vilac, spécialiste du jouet en bois depuis 1911

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

L’entreprise Vilac vibre, depuis plus de cent ans, pour les enfants. Appréciant d’année en année, toute la difficulté pour les satisfaire et passer l’épreuve du temps.

La naissance d’une passion

Créée en 1911, à Moirans-en-Montagne (Jura) sous le nom « Villet Frères » (le nom de ses créateurs), l’entreprise commercialise, comme de nombreux artisans dans ce secteur, fabrique des jouets en bois. En 1979, devenue une SA, elle est rebaptisée « Vilac » - résultat de la contraction de Villet et de Laque (colorant les jouets). Six ans plus tard, la société est portée par Hervé Halgand, qui lui offrira une belle couverture médiatique, grâce à ses nombreuses récompenses (Grand Prix du jouet pour « Babar à bascule » en 1989, Celui du Design des industries du bois, en 1992, etc.) Depuis plus de cent ans, elle est animée par la même passion : celle de concevoir des produits qui suscitent – durablement – l’émerveillement. Ici vous trouverez des exemples de bascules et de trotteurs, conçus par la marque.

Des objets qui marquent

La force de Vilac repose sur sa capacité à éviter les histoires d’amour ratées : ces fameux objets, reçus aux anniversaires ou à d’autres fêtes, qui n’intéressent les enfants que peu de temps. A travers les générations, l’entreprise est toujours parvenue à retenir leur attention et créer une forte adoration. Une passion qui suscite la nostalgie, lorsque, arrivés à l’âge adulte, les enfants associent l’objet à des moments de bonheur. Une magie, signée Vital, qui explique la longévité de l’entreprise. Et portée par ses produits phare, tels que Yabon la grenouille, Toby le chien, Léon le chaton ou encore, Bob l’alligator, Rosy la vache, etc. Sur le site www.le-bois-des-jouets.com, vous pourrez retrouver toute l’étendue des produits de la marque et vous pourrez alors mieux appréhender ses différences et ses atouts.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »